7 erreurs fondamentales du cold-emailing qui sont FATALES pour vos campagnes

Campagnes d'emailing

7 erreurs fondamentales du cold-emailing qui sont FATALES pour vos campagnes

Partagez ce contenu !

Découvrez les secrets des campagnes d’emailing ultra-rentables

Vous allez voir que ces erreurs peuvent être fatales pour vos campagnes du cold-emailing. Elles peuvent drastiquement diminuer l’efficacité de vos emails.

Faites un lien entre l’activité des prospects et votre offre

Première erreur à ne surtout pas commettre, c’est de vouloir faire des offres qui sont généralistes et d’envoyer cette même offre à tout le monde. Donc, ça c’est l’erreur que tout le monde commet. Si vous faites des campagnes, votre offre devrait être spécialement dédiée à l’activité de votre prospect. Mais si votre offre est plus généraliste, vous devez faire un lien entre l’activité de votre prospect et votre offre pour que votre prospect se sent concerné. Vous devez absolument trouver un moyen de faire un lien entre l’activité des prospects et votre offre. Par exemple, vous êtes avocat et vous allez vendre une formation. Vous allez vendre ça à des avocats, donc là les gens vont vraiment se sentir concernés. Ils sont exactement dans la cible.

Mais si votre offre est généraliste, scrapez de petits emails très ciblés et faites à chaque fois le lien entre votre offre et l’activité de votre prospect. Ainsi, il sera beaucoup plus ouvert à lire votre contenu, à voir votre offre commerciale et éventuellement à l’acheter.

Campagnes d'emailing

Réduisez le nombre d’emails

Deuxième erreur qui est une conséquence de la première, c’est de vouloir envoyer trop d’emails. Quand on fait un cold-emailing, instinctivement on se dit toujours que plus on envoie d’emails plus on va voir de résultat. En fait, c’est l’inverse. Moins vous envoyez d’emails plus vous allez pouvoir cibler votre offre, plus vous allez pouvoir segmenter les personnes à qui vous l’envoyer et faire le lien entre votre offre et votre cible. La différence entre le cold-emailing et le spamming, c’est ça. Quand on fait du spam, on va envoyer la même offre commerciale à des centaines de milliers d’emails, voire à des millions d’emails sans même de se soucier de l’intérêt des gens, sans même de se soucier de l’activité des gens. Quand on fait du cold-emailing on va vraiment réduire le nombre d’emails qu’on envoie.

Parlez de votre prospect

Troisième erreur fondamentale du cold-emailing, ça consiste à parler de vous au lieu de parler de votre prospect. Donc, si vous faites des campagnes du cold-emailing, soyez concis, soyez claires sur la valeur que vous pouvez apporter à votre prospect. Quel est son intérêt à lire votre email, à regarder vos contenus et à vous passer un coup de téléphone ? Quel est son intérêt à acheter votre produit. Parlez-lui de lui, parlez-lui de son intérêt. Donnez-lui un bénéfice clair sur ce qu’il peut obtenir en lisant vos emails. Ne lui parlez pas de vous, ne lui parlez pas de votre entreprise.

Quand vous rencontrez des inconnus dans la rue, vous n’allez pas leur raconter votre vie. Ne faites pas cette erreur, ne parlez pas de vous. Vous envoyez un courriel à un inconnu. Parlez-lui du bénéfice qu’il peut tirer de lire votre email, de suivre vos contenus et d’acheter votre produit.

Campagnes d'emailing

N’utilisez pas des services externes

Quatrième erreur du cold-emailing, c’est de vouloir envoyer avec votre autorépondeur, avec les services SMTP externes. Le problème de ces services c’est que dans leurs conditions d’utilisation ils n’autorisent pas les envois d’emails en froid. En fait, vous n’avez pas le droit d’utiliser ces services pour envoyer des emails à des gens qui ne vous ont pas donné l’autorisation de le faire. Ces services-là savent en fait que s’ils ouvrent, s’ils autorisent le cold-emailing, ils vont avoir des gens qui font n’importe quoi et qui vont inciter les gens à cliquer sur le bouton pour reporter un spam.

Et donc s’ils font ça, la réputation de leurs services d’envoi va baisser et ils ne seront plus capables d’envoyer un email qui arrivera en boîte de réception. Donc, si vous faites des campagnes du cold-emailing, n’utilisez pas des services externes parce que vous n’avez pas le droit de le faire et si vous le faites, vous allez vous faites fermer votre compte rapidement.

Il y a deux manières d’envoyer des campagnes du cold-emailing

  1. Automatisez votre boîte Gmail. Utilisez de petits scripts qui vont faire comme si vous envoyez depuis votre boîte Gmail à une liste d’emails. Le problème de cette première manière, c’est que vous n’allez pas pouvoir envoyer des centaines de milliers d’emails. Mais c’est très suffisant parce que vous n’avez pas besoin d’envoyer beaucoup d’emails pour avoir des résultats.
  2. Si vous souhaitez augmenter les volumes d’envoi, installez votre propre service SMTP et utilisez-le pour envoyer vos campagnes.

Alors, vous pouvez utiliser ces deux manières pour envoyer des campagnes du cold-emailing. Mais n’utilisez pas des services externes parce que vous allez bloquer et vous faire fermer votre compte.

Apportez de la valeur

Cinquième erreur du cold-emailing c’est de commencer par une offre commerciale. C’est une erreur très répandue. C’est d’envoyer un cold-email en essayant de vendre directement quelque chose. Il faut bien comprendre que la majorité des gens n’achète jamais suite à un premier contact. Ils ne vous font pas confiance. Donc, quand vous faites du cold-emailing, ne commencez jamais par une offre commerciale. Dans ce cas-là vous allez avoir des résultats minimes. Commencez par apporter de la valeur. Commencez par apporter du contenu pour que les gens vous fassent confiance d’abord, pour pouvoir ensuite transiter vers une offre commerciale. Vous allez voir, c’est beaucoup plus efficace parce que personne n’achète à quelqu’un en qui il ne fait pas confiance.

Vous devez d’abord travailler sur le fait d’établir cette relation de confiance en envoyant du contenu qui va aider les gens. En fait, il faut au moyen sept relances pour obtenir un acte d’achat de la part de nos prospects. Si ça consiste simplement à envoyer une offre commerciale et attendre que les gens l’achètent immédiatement, vous allez avoir des résultats qui seront ridicules par rapport au fait d’essayer d’établir une relation de confiance en leur apportant de la valeur, en leur apportant du contenu.

Campagnes d'emailing

Protégez votre adresse email principale

Alors, la sixième erreur que la majorité des gens commet c’est d’envoyer leurs campagnes du cold-emailing avec leurs adresses email principales ou avec leurs noms de domaine principaux. Le problème quand on fait ça, c’est que même si vous faites une très bonne campagne du cold-emailing, très bien écrite et pertinente, vous aurez toujours beaucoup plus de gens qui cliquent sur le bouton Reporter en spam. Et vous avez un risque que votre adresse email principale ou votre domaine principal soit marqué comme étant quelque chose qui envoie du spam. Donc, si vous faites des campagnes du cold-emailing, utilisez une autre adresse email et un autre domaine d’envoi. Protégez votre adresse email principale.

Utilisez des redirections

Septième erreur. Il ne faut pas aussi envoyer des emails en faisant le lien avec son nom de domaine principal. À chaque fois que vous allez envoyer un email qui contient le lien avec votre nom de domaine principal, vous avez beaucoup plus de risque de tomber dans la boîte de spam. Donc, si vous envoyez des cold-emails utilisez des redirections. Ainsi, les services d’email ne verront pas votre nom de domaine. Ils ne marqueront pas votre nom de domaine comme étant un nom de domaine qui envoie du spam.

Voilà maintenant vous avez les  bases pour faire les campagnes du cold-emailing qui vont être extrêmement efficaces. Bonne chance !

Pour aller plus loin dans votre transformation digitale

Commandez notre ebook sur AMAZON

 MOBIX édite des ebooks sur le digital chez Amazon

MOBIX éditeur de ebooks sur Amazon

Contactez-nous maintenant !