Règlement Général pour la Protection des Données, risque ou opportunité ?

Règlement Général pour la Protection des Données - RGPD

Règlement Général pour la Protection des Données, risque ou opportunité ?

Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD)

Le Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD) vient remplacer les lois européennes obsolètes sur la vie privée et les normes réglementaires nationales. Elle devient obligatoire pour tous les pays de l’UE. Les exigences affectent également les entreprises étrangères exerçant des activités dans l’UE. Selon les experts, les nouvelles règles constituent la réorganisation la plus complète de la législation sur la protection de l’information en Europe. Ils affectent de manière significative les méthodes de faire des affaires à l’échelle internationale. Les nouvelles règles pour la protection de la vie privée dans l’UE entreront en vigueur en 2018.

De nos jours, l’utilisation fréquente d’Internet, les applications mobiles, les réseaux sociaux, l’emailing font les données personnelles sans protection et accessibles aux malfaiteurs. Le RGPD représente de nouvelles obligations de déclaration pour les entreprises, des droits plus larges pour les utilisateurs et des restrictions nécessaires sur les flux internationaux de données.

Parmi les principaux points de la réforme:

  • Simplification de l’accès à ses propres données personnelles. Les individus recevront plus d’informations sur la façon dont leurs données sont traitées. Cette information sera donc facilement disponible.
  • Droit de transfert des données. Le Règlement Général pour la Protection des Données simplifie le transfert des données personnelles entre les fournisseurs de services.
  • «Droit à l’oubli». Lorsque vous ne voulez plus que vos données soient traitées et qu’il n’y a aucune raison légitime de refuser cela, vos données personnelles seront supprimées.
  • Droit d’être informé sur le piratage de vos données. Les entreprises et les organisations sont tenues d’informer immédiatement les autorités compétentes des fuites de données importantes afin que les utilisateurs puissent prendre les mesures nécessaires pour se protéger.

Divulgation des données sur les fuites. Amendes sévères

Les changements importants dans le RGPD incluent des pénalités plus sévères pour les entreprises qui enfreignent la législation européenne et exigent la divulgation d’information sur la fuite de données personnelles dans les 72 heures suivant leur découverte. Dans le même temps, le RGPD établit différents niveaux de protection de l’information nécessaires pour les grandes entreprises internationales et les petites et moyennes entreprises.

Les experts notent que pour se conformer à la nouvelle législation, les entreprises devront résoudre de nombreux problèmes technologiques et organisationnels. Surtout ceux qui sont liés au traitement et au stockage des données. L’exigence d’un avertissement de fuite pendant 72 heures est la plus controversée dans les nouvelles règles, disent-ils. Ce sera un véritable défi pour les entreprises dont les activités ne sont pas prêtes pour des mesures aussi rigoureuses. Elles devront apprendre à identifier de manière indépendante les menaces, les fuites et les informations mises en danger afin de fournir des informations fiables sur les risques.

Le renforcement de la transparence dans la divulgation des données sur les fuites semble raisonnable à première vue. Mais il y a des pièges, même dans ce cas-là. Les utilisateurs reçoivent un flux continu de notifications sur les fuites des données, même les plus insignifiantes. Et ils perdent la capacité de reconnaître les menaces vraiment sérieuses qui nécessitent une action rapide de leur part. À la fin, ils commencent à ignorer toutes ces notifications.

De toute façon, cette réglementation est une opportunité et pas une restriction.

Tags:


CALL NOW
+
Call me!